Les fenêtres de ma poésie sont grand ouvertes...
                                                                                                                                                 Blaise Cendrars

Des Sources et des Livres vous propose cette nouvelle page où vous trouverez des notes de lecture à propos des publications de l'association..



À propos de Hortus apertus, Album amicorum et Vale de Marie-Laure Jeanne Herledan


Mots obsolètes, surannés, oubliés. Mais souvent précieux, sacrés, mystérieux. Mots perdus de la langue, qui n'ont plus de signification immédiate, mais qui provoquent des effets de signification. Ils se révèlent à nous dans la sonorité, la musicalité de leurs sons et dans l'enchaînement de leurs lettres, dans leur scription. Cette écriture perdue, oubliée, c'est celle que Marie-Laure Jeanne Herledan…


Lire la suite de la note de lecture de Alain Cochet
À propos de Album amicorum de Marie-Laure Jeanne Herledan

Comme ces pages nous ont emporté, et dans quels voyages ! Il y a tant à dire, ne serait-ce que par ce rythme qui ne lasse jamais, qui reprend, qui maintient l'attention, ce vocabulaire étrange parfois et pourtant familier parce que nous oublions les mots, la présence des poètes et des artistes, leur voix qui ressurgit.…

Lire la suite de la note de lecture de Éric Simon


À propos de Memo(r) de Séverine Pirovano

La chapelle ardente
 

« La mort est iconophile » écrit Philippe Ariès. Elle peut être aussi lexicophile si tant est que le mot existe. Tout au moins vit-elle dans les mots qui sont aussi de petites icônes.
Non loin de la servante Anna de Cris et chuchotement d'Ingmar Bergman...

Lire la suite de la note de lecture de Marie-Laure Jeanne Herledan

À propos de Memo(r) de Séverine Pirovano

Premières impressions de lecture

Quelle invention, quel vent de tendresse, de révolte et de vie, dans cette mosaïque d’images pleines d’humour et de fantaisie, dans ces tableaux tracés plus d‘une fois, semble-t-il, au « Pinceau de Prévert » et dont Séverine Pirovano...

Lire la suite de la note de lecture de Yves Fravalo

À propos de Hortus apertus de Marie-Laure Jeanne Herledan

Avec ces pages nous sommes emportés dans un voyage lumineux et chatoyant, où la rêverie est conduite par les mots, les figures (un peu le “légendes ni figures” de Rimbaud), mais ici ce serait “légendes et figures”...

 
Lire la suite de la note de lecture de Éric Simon
À propos de Une troisième personne du singulier et autres poèmesde Éric Simon

Écrire sur les poèmes d’Eric Simon, c’est – paradoxalement – intimidant. Paradoxalement, parce que vous ne trouverez pas plus simple, plus sobre manière d’être au monde et d’être aux autres...

Lire la suite de la note de lecture de Séverine Pirovano
À propos de L'eau de la grève est si bleue de Jean-Pierre Boulic

Y a-t-il beaucoup de poètes qui sachent offrir à leur lecteur comme le fait si souvent Jean-Pierre Boulic, et singulièrement dans l'un de ses derniers recueils, L'Eau de la grève est si bleue le sentiment de pénétrer dans ce que l'on aurait envie d'appeler l'intimité du monde...

Lire la suite de la note de lecture de Yves Fravalo
À propos de En ma mémoire obscure de Jean-Claude A. Coiffard

Ici, point de poésie prétentieusement philosophique et d'expression alambiquée, de disposition torturée des textes, mais une pensée claire et qui va droit au cœur grâce à l'expérience d'un lyrisme maîtrisé...

Lire la suite de la note de lecture de Claude Serreau