Nos publications

En 2021

ό Ων
Sauvage,
Des Sources et des Livres avait édité il y a trois ans le premier ouvrage de Stéphane Sauvage La porte étroite du niveau monde. Le nouveau recueil, différent en apparence, ne s’en éloigne guère néanmoins, et tente à nouveau d’ouvrir une porte sur le désir d'exister. lire la suite
Demande à la poussière
Philippe Ayraud,

Les textes de Demande à la poussière sont poèmes et chansons, tout simplement. Penchés, inclinés, tournés vers la fleur des terrains vagues, des friches, des marges, des marginaux, ce sont des mots tout simples au plus près de la fragilité terrestre...

lire la suite
Résurgence
Claude Serreau,

Après Racines et fragments puis Retrait des rives, Claude Serreau propose Résurgence ou les parenthèses du soir aux éditions des Sources et des Livres. Tous les recueils du poète commencent par la lettre R en filiale et fraternelle référence à René Guy Cadou...

lire la suite
Féerique Fougère
Christine Guénanten
... Je n’avais pas besoin de me demander si elle était poète, elle semblait avoir manifestement le signe, ce qu’on pressent sans pouvoir dire pourquoi, dans la vibration de l’air, et de façon absolument évidente ... lire la suite
Imago Motto
Éric Simon

Autoportrait d’un visiteur

Éric Simon visite les peintres. Suivons le guide, gardons l’œil, ne le perdons pas de vue. lire la suite
Fleur de givre
Getty Magdelaine
Getty Magdelaine a 80 ans dans quelques jours. Elle nous livre un récit de mémoire vive. lire la suite
La Nuit
Jean-Pierre Givord

L’architecte et la nuit

Jean-Pierre Givord est architecte. Il vit à Lyon ou en Saône-et-Loire près de Cluny. La Nuit est son premier recueil de poésie. Son travail est à la fois d’une grande classicité dans la forme et d’un innovant foisonnement d’images pour le fond. lire la suite

En 2020

Berît Diatéké
Hortus apertus, Album Amicorum, Vale
Marie-Laure J. Herledan


Bérît testament en hébreu
Diatéké alliance en grec

Que nous prend-t-il de si peu maîtrisable lorsqu’on se propose d’écrire ? À qui envoie-t-on ses lettres ? De quoi nous dépossédons-nous ? L’est-on ou son contraire d’ailleurs ? Ce que l’on porte en soi dit-on, où cela s’accroche-t-il, sur quel cintre, dans quel placard de théâtre obscur ? lire la suite
Memo(r)
Séverine Pirovano
La voix de la tendresse
Tient le monde debout
Dans les grains de grenades
L’eau des mares et la boue
lire la suite
Une troisième personne du singulier
Eric Simon
Éditer Éric Simon est toujours une fierté, oui. C'est aussi gager que le lecteur sera saisi par la puissance et l'énigme qu'est sa poésie. lire la suite
La constellation de Lorrsbrück
Jean-Luc Broudin
Ne cherchez pas sur une carte Lorrsbrück à la fontière de la Boldonie aux prises avec ses voisins Braslaves enclins à l'envahir. Mais sans doute verrez-vous dans cette géographie imaginaire celle où l'Europe dans les années de la fin du XXe siècle a failli perdre son âme. lire la suite
Faugaret, une histoire
Marie-France Dubernet
En la commune d’Assérac, sur la rive Nord de l’étier de Pont d’Armes, non loin de Quescouis, Penbuzo et Kernay se trouve la commanderie de Faugaret qui domine les salines du traict de Mesquer lire la suite
Villon Grall,
un legs de détresse et de piété
Marie-Laure J. Herledan
Du Testament de Villon au Solo de Grall, une longue tradition littéraire... lire la suite
En promenant mon chien
confidences en bout de laisse
Alain Lebeau
Ce nouveau recueil que nous appellerons une "déambulation poétique" déroule le fil d'une mémoire que de multiples figures rencontrées au hasard des promenades avec son chien Kanoun, depuis des années ont sollicitée. lire la suite
Comme un bouquet de fleurs mouillées
Pierre Tanguy
...
Bercé par la houle
un couple de goélands marins
pousse des hauts cris
comme pour la perte d’un petit.
lire la suite

En 2019

En ma mémoire obscure
Jean-Claude Albert Coiffard
...mon île
ma lampe
ma toute douce
aux yeux d’anémone de mer
aux mains tremblantes
sur le corps blanc des mots
lire la suite
La porte étroite du niveau monde
Sauvage
Devant ce long poème incantatoire qu'est La porte étroite du niveau monde, le lecteur s'assied et contemple. Le poète lui fait voir, entendre et sentir une Bretagne profonde, magique païenne et sacrée où l'humain semble sortir de la glèbe. C'est peut-être cela. Ou bien est-ce le Job douloureux de ses tourments, ou bien l'Adam sorti des mains du sculpteur Pierre de Graw ? lire la suite
Je deviens comme lui approche de la nuit
Jean-Paul Teyssier
" Le poème en recherche
rappelle la mémoire
des douleurs et des joies "
lire la suite
Me voilà rue Louis Blanc
Stéphane Lorit
Au bistrot du quai à Trentemoult
J'ai un an avec papa.
Près du comptoir debout,
Je fais mes premiers pas.
...
lire la suite
La lampe d'un damiersuivi de
En quatre ou cinq poèmes de vives voix
Eric Simon
Que les Sources et les Livres édite Éric Simon avec hardiesse et fierté, oui. Mais c'est aussi gager que le lecteur sera saisi par l'originalité et la puissance de cet auteur qui travaille à interroger le poème et la matérialité même du langage. lire la suite
Quand les poètes cherchent la petite bête
Yves Maurice
Ici les animaux sont rois pour mieux parler des hommes et de la terre. Comme il en est coutumier, Yves Maurice laisse à l'humour - assez souvent acidulé - et à la pure fantaisie le soin de nous inviter à regarder un monde proche et souvent négligé. Condition première pour se souvenir d'en prendre soin... lire la suite

En 2018

L'eau de la grève est si bleue
Jean-Pierre Boulic
L’eau de la grève est si bleue
Qu’elle apprivoise mon âme
S’accorde aux yeux de l’enfance
lire la suite
Diversions
Jacques Balièra
Jacques Balièra, fidèle aux Sources et aux Livres, continue à nous inviter à le suivre dans ses itinérances. Il n'est pas de route, de chemin ou de sentiers qui ne soient occasion de rencontre avec soi-même. L'aventure, quel qu'en soit la cadre, grandiose ou très modeste, est toujours intérieure. lire la suite
Petite Cornucopia
Marie-Laure J. Herledan
Cet inventaire n’est pas plus étymologique, que philologique. Il n’est pas non plus une triste rubrique nécrologique pour mots morts, non. Il est tout juste là afin de donner un petit surcroît de vitalité, une énergie nouvelle à de très chères productions langagières du temps passé, tombées, comme l’on dit, en désuétude, limogées, « relevées de leur fonction dans un énoncé » comme écrivait Monsieur de Saussure. lire la suite
Un jour viendra
Yves Maurice
Enraciné dans le granite guérandais, Yves Maurice a dès l’adolescence photographié, dessiné et chanté son Pays blanc des marais salants et le Pays noir de la Grande Brière. Instituteur pendant vingt-cinq ans, il s’est aujourd’hui définitivement tourné vers l’écriture : roman jeunesse, nouvelle, conte, récit de vie, poésie. lire la suite
Racines et fragments
Claude Serreau
Claude Serreau a honoré Les Sources et les Livres en lui confiant son nouveau recueil.
lire la suite

En 2017

Itinéraire bis
Jacques Balièra
" Celui qui n’a rien d’autre que de quoi subsister est le plus riche des hommes. Il n’a rien : cela veut dire qu’il n’a rien à surveiller, rien à défendre. En revanche, la terre entière lui appartient comme elle appartient aux petits oiseaux. Il en a l’usufruit et il peut se permettre de jeter sur la propriété privée un regard malicieux et serein."
lire la suite
En ce jardin
Jean-Claude Albert Coiffard
Sont-ils deux papillons eux aussi dont l'un aurait peint du bout de son aile tandis que de sa patte l'autre aurait loué la fleur ?
lire la suite
De la nécessité du poème
Christine Guénanten
Pour Christine Guénanten, la poésie sauve le monde à chaque pas, à chaque souffle, à chaque éveil, à chaque instant. lire la suite

En 2016

Éléments de psychanalyse
Gilles Herlédan
Ces Éléments de psychanalyse ont une visée pédagogique à l'attention des honnêtes gens. La psychanalyse, en un peu plus d'un siècle, est devenue, pour une part, un fait de culture. À ce titre, elle ne saurait se soustraire à toute critique éclairée. lire la suite
Petits coins de ciel bleu
Jacques Balièra
Lire Jacques Balièra, c'est partir, se mettre en exode. Petit voyage, grande distance, aux confins du monde, au coin de la rue, très loin dans l'imagination ou au bord de son âme. lire la suite
La terre n'appartient pas…
Jacques Balièra
Cartagena, Columbia, mercredi 10 Juin 199(?)
Chère Marthe,
N’en déplaise à mon neveu qui me soupçonne de radoter, et dont je sais par avance et par cœur tous les arguments sédentaires : la terre n’appartient pas à ceux qui la possèdent, la terre appartient à ceux qui la parcourent.
lire la suite

En 2015

Grandes vacances
Jacques Balièra
Ils étaient descendus boire un verre à la terrasse de la station service. Les vitres étaient entrouvertes, la porte de la cage mal fermée. En une seconde, Babylou prit la décision d’abandonner ses maîtres au bord de l’autoroute… lire la suite
Hélène Cadou,
épouse et femme de lettres
J.-C.Coiffard, J.-M. Gilory, M.-L. J. Herledan
Poète elle-même, Hélène Cadou avait publié dès 1950 Le Bonheur du jour et Cantates des nuits intérieures chez Seghers, puis elle cessa d'écrire avant que le besoin ne s'en fasse sentir à la mort de l'époux. Son œuvre sera comme celle de Christine de Pisan une stèle à l'absent. lire la suite
Jean du Voyage
Jacques Balièra
…Et cette fois, il trouva étrange, vraiment, cette confiance qu'elle lui témoignait. Une confiance retenue et cependant aveugle. Confiance craintive de l'oiseau dans la main de qui vient de le ramasser. Il éprouva cette fois l'envie de l'engueuler. De lui dire : « mais nom d'un chien, réveillez-vous, qu'est-ce qui vous prouve que je suis honnête!... » lire la suite
Le tribunal des animaux
Jacques Balièra
Toute la faune existante était réunie là, les yeux braqués sur lui, dans le silence le plus glacial. Toute l’arche de Noé, ici, à l’intérieur de cette salle gigantesque où se confondaient absurdement, prairies, forêts et montagnes, jungles et déserts, marécages, étangs, fleuves et océans. lire la suite
Sans rimes mes raisons
Jean-Marie Gilory
Faut-il vraiment croire Jean-Marie Gilory quand il confie : Je n’écris / jamais mieux / que par inadvertance ? C'est sa belle élégance… lire la suite

En 2014

Homo economicus
Gilles Herlédan
L'économie psychique – comme disait S. Freud – peut-elle résister au primat de l'économie libérale soutenue par le discours de la science sans être profondément affectée au point que les modes d'organisation de la société deviennent eux-mêmes pathogènes en la déstructurant dans une sorte de spirale infernale ? lire la suite
Retrait des Rives
Claude Serreau
... Entre les deux rives, le poète explore le grand fleuve, toujours en voyage imaginaire. Il avance sur la barque ancestrale du jour et de la nuit, tel un vieil Anubis. Chargé d’un poids si lourd depuis de très longues années où la nef, après tempête et vie ébranchée, file le courant toujours, vers le Styx universel inexorable. Claude Serreau est un passeur, fanal à la main... lire la suite
Saint-Pol-Roux, L'Arc-en-céleste
ou la foi d'un alchimiste du Verbe
Marie-Laure J. Herledan
...Prince de l’Esprit Pur, lui dont Éluard écrit que « voici un homme qui n’a pas craint de se mêler au peuple insensé de son esprit, de se livrer entièrement au monde parfait de ses rêves », lui Saint-Pol-Roux, l’à nul autre pareil, s’adresse à nous. lire la suite

En 2013

Ici commence
Norbert Lelubre
Ici commence une histoire sans limites, celle d'un homme, ô combien modeste, dont la vie, souvent difficile, a été consacrée à l'Art : car Norbert Lelubre est bien près d'avoir été un artiste complet, lui poète et musicien, de son premier métier photographe, ami et compagnon des peintres […] lire la suite
Sulivan,
la force d'un printemps
Collectif
Voilà 30 ans que disparaissait celui qui était né Joseph Lemarchand en 1913 en Bretagne… avant de naître une seconde fois, 45 ans plus tard, sous son « vrai nom » d’écrivain, comme il le disait. Jean Sulivan. Il était aussi prêtre depuis 1938. lire la suite
Un prix Nobel aux lignes long-courrières, Saint-John Perse, le Haut
Jean-Marie Gilory
Cette poésie, épique et lyrique à la fois, tout à fait et toujours, et à jamais « inactuelle », sans doute parce qu’avant tout « universelle » et « permanente », cette poésie de long cours et de lent souffle, n’a pas été écrite pour être éditée... lire la suite

De 2009 à 2012

Etty Hillesum,
une passion entre fleurs et poésie
Marie-Laure J. Herledan
« Du soleil dans la véranda et un vent léger dans le blanc jasmin… Ah oui, le jasmin ! Comment est-ce possible, mon Dieu, il est coincé entre le mur lépreux des voisins de derrière et le garage. » lire la suite
Georges Perros,
bouts de lettres, bouts de poésie, bout de vie
Alain Lebeau
C’est toujours la même chose quand on s’approche de Perros, on perd le nord poétique. On peut alors écrire, s’écrire et surtout affoler les chants magnétiques. Voilà, ça commence, je vous le disais. Tous ceux qui ont lu et relu Perros, ceux qui l’ont côtoyé, tous en sont ressortis chamboulés... lire la suite
Sel et ciel des mots aux marais salants
Christine Guénanten
Bretonne née à Vannes, Christine Guénanten, est inspirée par les paysages dans leur infinie couleur. Ses yeux se posent et recréent l'eau de la fontaine, l'herbe du champ, le ciel. lire la suite
L'invisible est dans le sensible
Maryvonne Jeannès
L'invisible est dans le sensible* est le premier ouvrage édité par l'association Des Sources et des Livres.
(*) Telle quelle ou avec quelques variantes cette phrase se rencontre à de très nombreuses reprises dans l'œuvre de Jean Sulivan — tellement caractéristique de sa façon de voir le monde. lire la suite
Maquette et réalisation du site : Nicolas Magdelaine