Lectures de 2024

Abdul Ghafour Al Khatib,
Ce que dit le poème
Exilé syrien à Nantes depuis 2016, le journaliste et poète Abdul Ghafour al Khatib (né en 1968) nous fait passer, dans ses poèmes, de la plaine de la Goûtha aux bords de la Loire... lire la suite
Jean-Pierre Boulic,
Quelques miettes tombées du poème
Il vit à Trébabu, juste en face de l’île d’Ouessant, à la pointe du Finistère. Le poète Jean-Pierre Boulic baigne dans une forme de nature primordiale où il trouve, sans faillir, son inspiration (et sa respiration)... lire la suite
Janine Mesnildrey ,
Au pays de Jean Follain
Qui était vraiment Jean Follain ? Dans un brillant essai, Janine Mesnildrey invite à mieux connaître l’œuvre et la personnalité du grand poète normand... lire la suite
Marie Sizun,
10, villa Gagliardini
On avait aimé La maison de Bretagne qu’elle avait publié en 2021 chez Arléa. On a aussi de quoi aimer ce nouveau livre de Marie Sizun consacré à son enfance et adolescence dans un appartement parisien... lire la suite
Rainer Maria Rilke,
Lettres à une jeune femme
On connaît de Rilke les Lettres à un jeune poète mais beaucoup moins ses Lettres à une jeune femme dont l’intégralité est aujourd’hui publiée, pour la première fois, en français... lire la suite
Gilles Baudry,
Le chant du balancier
Placé sous le signe du temps qui passe, Le chant du balancier de Gilles Baudry marque une étape dans l’œuvre poétique du moine-poète de l’abbaye de Landévennec... lire la suite
Alain-Gabriel Monot,
Soie du feu sur l’étoffe du ciel, une vie d’Émilienne Kerhoas
Elle a publié moins de vingt recueils de poésie à tirage limité et préservé toute sa vie une farouche indépendance et liberté d’esprit : la Finistérienne Émilienne Kerhoas (1925 – 2018) n’a jamais connu la notoriété de son vivant... lire la suite
Dylan Thomas,
Lettres 1926 – 1953 et autres textes
Figure importante de la littérature européenne du XXe siècle, le gallois Dylan Thomas a entretenu une importante correspondance à laquelle on a désormais accès dans une traduction française assurée par le breton Ronan Nédélec... lire la suite
Christine Guénanten,
L’univers des ailes
Christine Guénanten aime les anges, qui le lui rendent bien. Ces anges créent un monde qu’elle appelle L’univers des ailes. Mais qu’on ne s’y méprenne pas : la poète bretonne ne crée pas un monde surnaturel. Ses textes s’enracinent bien dans le réel et invitent d’abord à la contemplation... lire la suite
Cécile A. Holdban,
Premières à éclairer la nuit
Faire parler quinze femmes poètes du XXe siècle dans des lettres (imaginaires) adressées à des êtres chers : un projet original et surtout ambitieux que l’autrice, poète et peintre, Cécile A. Holdban a réalisé dans un livre qui nous fait traverser les plus grands drames du siècle passé... lire la suite
Jacques Josse,
Postier posté
L’auteur et poète rennais Jacques Josse (né en 1953) nous raconte sa vie au tri postal de Trappes avant sa mutation en Bretagne. Un récit empreint de chaleur humaine où l’on découvre combien la poésie fut pour lui, à l’époque, une forme de bouée de sauvetage... lire la suite
Bernard Grasset,
Fontaine de Clairvent
Bernard Grasset a plus d’une corde à son arc. Poète, philosophe, traducteur, il nous propose aujourd’hui 74 « quatrains de saisons » rédigés entre 2021 et 2023 en différents endroits de l’hexagone mais aussi en Irlande, avec un petit penchant pour des terroirs qui lui sont chers... lire la suite
Anne-José Lemonnier,
Le cap en octaves
Concilier la contemplation de la nature et la composition d’une œuvre musicale : Anne-José Lemonnier évoque dans un roman / poème l’expérience d’un musicien installé au Cap de la chèvre à l’extrémité de la presqu’île de Crozon. Récit polyphonique où l’on reconnaît la patte de la poète finistérienne. lire la suite
Joseph-Antoine d’Ornano,
Instantanés sereins 
Un univers à part, un peu hors du temps. Des tranches de vie saisies par un poète qui est aussi artiste-peintre. Les Instantanés sereins de Joseph-Antoine D’Ornano (né en 1948) ont une forme de douceur doublée de la conscience aiguë du temps qui passe... lire la suite
Estelle Fenzy
Une saison fragile
La saison fragile d’Estelle Fenzy évoque, dans de très courts poèmes, ces moments de la vie où l’on tremble un peu sur ses bases : parce qu’un père meurt ou parce qu’un enfant prend son envol. La poète le dit en mots pesés, retenus,... lire la suite
Marie-Hélène Prouteau,
12 poètes contemporaines de Bretagne
Écrivain, critique littéraire et conférencière, la nantaise Marie-Hélène Prouteau réunit dans un livre des études ou entretiens qu’elle a pu effectuer à propos de 12 poètes contemporaines de Bretagne. Un choix forcément « subjectif », convient-t-elle... lire la suite

Lectures de 2023

Xavier Grall,
Le monde vu de Bretagne
On n’en finit d’inventorier l’œuvre de Xavier Grall. Deux ans après le 40e anniversaire de la mort du poète et journaliste breton, voici réunis des chroniques et billets publiés pour la plupart dans Le Monde. On y retrouve le Xavier Grall lyrique que l’on aime, profondément attaché à son pays, témoin de menus faits ou de plus grands événements dont il sait toujours faire son miel. lire la suite
Thierry Le Pennec,
Le visage du mot : fils
Le thème de la filiation abonde dans les romans ou dans les livres de sociologie. Mais qu’un poète s’empare du sujet et nous voilà transportés vers d’autres horizons. Avec Thierry Le Pennec on n’est jamais déçu. Il donne toujours une enveloppe charnelle à tout ce qu’il écrit et le témoignage de la relation avec son fils est là, une nouvelle fois, pour l’attester. lire la suite
Georges Guitton,
Rennes de Chateaubriand au Père Ubu
L’histoire littéraire de la capitale bretonne s’enrichit d’un nouveau livre. Après avoir évoqué le 20e siècle dans >Rennes de Céline à Kundera (PUR, 2016), Georges Guitton, ancien journaliste à Ouest-France, aborde le 19e siècle à travers le portrait fouillé de 9 écrivains : certains ont vécu quelque temps à Rennes et en parlent dans leurs livres, d’autres y ont été conduits par les hasards de la vie ou dans le cadre d’un projet de livre. lire la suite
Katina Vlachou, Vassilis Pandis, Cypris Kophidès,
Équilibre
Un mot les réunit dans un livre conçu en commun : « Équilibre ». Deux poétesses et un poète, tous trois liés à l’île grecque de Corfou, confrontent leur regard sur ce mot inspirant. Mais on découvre que ce mot « équilibre » recouvre des réalités bien différentes selon les auteurs. Ce sont trois écritures, trois univers différents qui se révèlent ici. lire la suite
Nathalie Fréour, Gilles Baudry,
Cette enfance à venir
Une artiste et un moine-poète. Leur collaboration ne date pas d’hier, mais les voici de nouveau réunis dans un recueil où Nathalie Fréour et Gilles Baudry déclinent à leur manière « cette enfance à venir ». Avec la complicité de l’académicien François Cheng... lire la suite
Jean Lavoué et Serge Marzin,
Passio vegetalis
Passion de l’arbre. Passion du Christ. En ces temps de déréliction où la forêt vit sous la menace des incendies ou de la déforestation, le poète Jean Lavoué et l’artiste graveur-buriniste Serge Marzin unissent leurs talents... lire la suite
Maurice Chappaz, Philippe Jaccottet,
Correspondance, 1946-2009
Ils étaient tous les deux originaires de Suisse, mais ils auraient pu ne jamais se lier d’amitié ni engager de correspondance. Il a suffi, pour les réunir, d’un livre de poésie, Verdures de la nuit de Maurice Chappaz... lire la suite
Mathieu Jung,
Ainsi parlait James Joyce
Auteur d’Ulysse, une des œuvres majeures du XXe siècle, l’Irlandais James Joyce (1882-1941) ne se laisse pas facilement appréhender. Un livre nous permet aujourd’hui de saisir les différentes facettes d’un écrivain souvent déroutant qui fuyait son pays sans jamais le quitter.... lire la suite
Pierre Pachet / Georges Perros,
Correspondance, 1968-1978
Georges Perros aurait eu 100 ans cette année. Pour marquer cet anniversaire, les éditions Le Bruit du temps publient sa correspondance avec l’enseignant et écrivain Pierre Pachet (1937-2016)... lire la suite
Charles-Ferdinand Ramuz,
Le besoin des choses
Ramuz chroniqueur. Le grand écrivain suisse (1878-1947) a collaboré à plusieurs revues de son pays entre 1907 et 1943. Voici ces chroniques réunies aujourd’hui sous le titre de l’une d’entre elles, Le besoin des choses... lire la suite
Jean-Luc Le Cléac’h,
Répertoire des solitudes
Jean-Luc Le Cléach nous raconte, dans de courts fragments poétiques aux allures d’aphorismes, ses « quatre saisons au marais ». Grands moments d’introspection sur les bords d’un monde... lire la suite
Hosai,
Haikus du bout du monde
Quand on parle de haïkus, des noms reviennent invariablement à l’esprit : Bashô, Buson, Issa, Shîki… Ce sont les grands maîtres du genre. Mais on cite moins Osaki Hosai (1885-1926), auteur de l’ère Meiji qui gagnerait à être mieux connu en Occident... lire la suite
Colette Wittorski,
Éphéméride
Elle vit aujourd’hui en Ephad dans le centre-Bretagne et publie un recueil sous le titre Éphéméride. Colette Wittorski (96 ans) parle de son grand âge, de tout ce qui l’anime ou l’agite, en une série de poèmes courts écrits au cours des trois dernières années... lire la suite
Hélène Dorion,
Mes forêts
Hélène Dorion est née en 1958 à Québec. Après des études de philosophie, elle commence à écrire des poèmes qui paraîtront d’abord en revues. Elle n’a que 25 ans quand est publié son premier livre de poésie, L’intervalle prolongé, suivi de La chute requise... lire la suite
Louis Bertholom,
Passager du rivage
Être né quelque part. Louis Bertholom ne manque pas de nous rappeler, à travers ses différents livres, son profond attachement au pays fouesnantais où il a vu le jour le 24 août 1955, plus précisément du côté de la pointe de Mousterlin... lire la suite
Cécile A.Holdban,
Toutes ces choses qui font craquer la nuit
L’art du bref. Cécile A.Holdban nous le démontre à nouveau en publiant pas moins de 208 haïkus et tercets qu’elle accompagne de ses propres peintures... lire la suite
Gilles Cervera,
Les mourettes
En publiant Les mourettes, le Rennais Gilles Cervera nous livre un superbe récit où l’on retrouve toutes les qualités de ses deux beaux précédents livres : L’enfant du monde et Deux frères (éditions Vagamundo, 2016, 2017)). Nous voici à nouveau au cœur de sa parentèle bretonne, l’occasion pour lui de portraits bien sentis... lire la suite
Jean Lavoué,
Écrits de l’arbre dans le soleil
La poésie du breton Jean Lavoué est volontiers placée sous le signe de l’arbre. Auteur et éditeur ne publie-t-il pas des livres à l’enseigne de L’enfance des arbres ? Son nouveau recueil place une nouvelle fois l’arbre au cœur de sa démarche poétique. « Sous l’écorce des arbres / J’entends triompher la sève », écrit-il. lire la suite
Jean-Pierre Boulic,
Enraciné
Enraciné dans le pays d’Iroise, à la pointe du Finistère. Il n’y a pas de doute là-dessus. Jean-Pierre Boulic nous l’a bien fait mesurer au fil de ses différents livres. Mais l’enracinement dont il est question dans son nouvel opus n’est pas seulement géographique... lire la suite
Pascal Boulanger et Solveig Conrad-Boucher,
Ainsi parlait Chateaubriand
Ne sait-on pas déjà tout de Chateaubriand ? La publication d’un livre de « dits et maximes de vie », extraits de son œuvre, nous montre peut-être le contraire, révélant la profonde modernité du grand écrivain... lire la suite
Jean-Claude Caër,
Sur la voie abrupte
« L’air se raréfie », nous dit Jean-Claude Caër dans un livre conçu durant le confinement. Quittant Paris, il a trouvé « refuge » dans la maison familiale du Nord-Finistère, à Plounévez-Lochrist... lire la suite
Jean-Luc Le Cléac’h,
Rêver au jardin
Nomade mais aussi sédentaire. Attiré par les lointains mais aussi par le plus proche : le Breton Jean-Luc Le Cléac’h (il vit en pays bigouden) nous entraîne aujourd’hui au jardin pour partager avec lui des instants de rêverie que l’on imagine volontiers bien féconds... lire la suite
Ivan Bounine,
La vie d’Arséniev
Écrivain et poète, le Russe Ivan Bounine (1870-1953), mort en exil en France il y a 70 ans, est à redécouvrir, notamment à l’aune des événements actuels en Ukraine... lire la suite
Gérard Bessière,
De lumière et de vent
Des poèmes sur le seuil. Celui du grand passage entrevu par Gérard Bessière aujourd’hui âgé de 95 ans. « Voici demain qui vient / dans l’ombre du mystère », nous dit, depuis sa retraite de Luzech au cœur du Quercy.. lire la suite
Yves La Prairie,
L’œuvre poétique
Lire ou relire Yves La Prairie. Officier de marine et poète, mais aussi fondateur du CNEXO à Brest (Centre national pour l’exploitation des océans) devenu l’IFREMER, il aurait eu 100 aujourd’hui. Ses enfants rééditent à cette occasion, à Brest, son œuvre poétique... lire la suite
Arnaud Arcizet et Jacques Poullaouec,
Haïkus de l’équilibre
Une rencontre. Celle d’un adepte du land art et d’un auteur de haïkus, par ailleurs artiste lui-même. Le mot « équilibre » les réunit. Pour le premier (Arnaud Arcizet), il s’agit de « superposer naturellement des pierres en jouant avec la gravité », comme il le dit lui-même. Pour le second (Jacques Poullaouec), de peser ses mots « pour faire entrer tout un univers dans le microcosme du poème ». À découvrir.... lire la suite
George William Russell,
Les aurores boréales
Écrivain, peintre, visionnaire : l’Irlandais George William Russell (1867-1935), né dans le comté d’Armagh, demeure un auteur à découvrir. Ami du grand poète irlandais Yeats, il n’a pas connu la postérité de celui-ci... lire la suite
Chantal Couliou,
Instants nomades
Ses recueils sont comme de petits cailloux semés sur un chemin de poésie qui a démarré il y a près de quarante ans, Chantal Couliou, partagée entre les cieux brestois et morbihannais, a la concision comme terrain de jeu. Elle pratique avant tout le poème court et le haïku... lire la suite
Jean-Claude Albert Coiffard,
Le ciel était immense
Le ciel immense ne peut être que celui de l’enfance. C’est ce que nous raconte le poète nantais Jean-Claude Albert Coiffard (90 ans) dans un livre à la fois pétri de nostalgie et de gratitude pour ce temps vécu dans un pays au « visage d’aurore ». Et toujours dans la fidélité à René Guy Cadou... lire la suite
Bernard-Pierre Vilboux,
Péninsule
Péninsule. « La contrée celte de mon cœur », écrit Bernard-Pierre Vilboux. Péninsule armoricaine. Et plus précisément, la Bretagne. « Pays vert et bleu ». Le poète, né à Rennes en 1961, nous raconte poétiquement ses pérégrinations au cœur d’un pays qui n’en finit pas de l’éblouir... lire la suite
Abbas Kiarostami,
Quelques gouttes de pluies sur la terre
Il est cinéaste et photographe. Mais aussi poète. L’iranien Abbas Kiarostami est surtout connu pour ses films, comme Le goût de la cerise (Palme d’or à Cannes en 1997) ou Le vent vous emportera (1999). Mais son œuvre poétique restait à découvrir.... lire la suite
Hervé Carn,
Georges Perros, la vie est partout
Georges Perros aurait eu 100 ans cette année. Né le 23 août à Paris, il avait choisi à partir de 1959 de vivre à Douarnenez au bout du bout de la Bretagne. Pour marquer cet anniversaire, le poète Hervé Carn rend hommage à l’auteur des Poèmes bleus, de La Vie ordinaire ou des Papiers collés (Gallimard). En 54 séquences poétiques, il nous raconte leurs années d’amitié ... lire la suite
Gérard Pfister,
Ainsi parlait Stefan Zweig
Lire et relire Stefan Zweig. Pas seulement l’écrivain, l’auteur de Vingt-quatre heures de la vie d’une femme. Lire également le penseur dont les « dits et maximes de vie » sont réunis dans un livre par Gérard Pfister. Ce que Stefan Zweig (1881-1942) nous dit de l’existence et du monde se révèle riche d’enseignements pour les temps sombres que nous vivons. Miracle de l’écriture, quand les propos d’un auteur deviennent intemporels.... lire la suite
Philippe Jaccottet,
La promenade sous les arbres
Voici réédité un livre de Philippe Jaccottet publié en 1957 par l’éditeur suisse Mermod. Le poète a alors 32 ans et c’est son premier livre en prose, un véritable traité de l’expérience poétique ou, comme l’exprime l’éditeur actuel (Le Bruit du temps), « un petit livre des commencements » lire la suite
Tao Yuanming,
Œuvres complètes
Pourquoi l’ancienne poésie chinoise suscite-t-elle aujourd’hui un regain d’intérêt ? Jean-Marie Gustave Le Clézio avait déjà attiré notre attention sur les grands poètes de la dynastie Tang (618-907) dans son ouvrage Le flot de la poésie continuera de couler (Philippe Rey, 2020). Voici, aujourd’hui que Les Belles Lettres publient les Œuvres complètes du poète Tao Yuanming (352-427)... lire la suite
Paul Verlaine,
Nos Ardennes
Voici un Verlaine inédit dans la peau d’un « excursionniste » comme il le dit lui-même et qui ressemble fort, pour l’occasion, à un guide de tourisme. Le poète nous dit son amour des Ardennes qui, à ses yeux, « présentent à l’observateur ou même au simple touriste toutes les qualités et toutes les richesses de la terre et de l’âme françaises ». Il l’affirme dans une série de six articles publiés en 1882 et 1883 dans Le Courrier des Ardennes et aujourd’hui réédités.... lire la suite
Charles Le Goffic,
Le Marquis rouge
Le Lannionnais Charles Le Goffic (1863-1932) nous revient à travers la réédition de deux de ses nouvelles publiées en 1908 dans son livre Passions celtes. Le poète et écrivain breton enveloppe ses deux récits d’une atmosphère de tragique où « l’atroce côtoie le sublime », souligne Vincent Gogibu dans la présentation de ces nouvelles... lire la suite
Philippe Forcioli,
Les impromptus de la Sauvegarde
Le chanteur et poète Philippe Forcioli a rédigé sur son lit d’hôpital avant sa mort le 16 février dernier, à l’âge de 70 ans, un livre-témoignage sur l’expérience vécue sur place mais encore plus sur certains moments-clés de sa vie. Un livre de gratitude et de ferveur de la part d’un homme qui a «  troqué sa guitare contre un clavier de paradis  / pour célébrer la vie en toutes ses octaves  », comme l’écrit son ami poète et éditeur, Jean Lavoué, qui publie aujourd’hui en Bretagne le livre du chanteur... lire la suite
Claude Serreau,
Réviser pour après
En publiant ce nouveau recueil, il dit « mettre un point final » à ses « prétentions d’écrire ». Le Nantais Claude Serreau (dont on connaît aussi l’attachement au pays fouesnantais) est un poète fécond. « Face au grand âge devenu », il annonce vouloir tourner la page. Mais peut-on se passer vraiment du « démon » de l’écriture ? Le concernant, plutôt que de « démon », il faudrait parler de « Bonheur » de l’écriture. Son nouveau et dernier livre le démontre une fois de plus. lire la suite
Marie de la Tour et Taxis,
Souvenirs sur Rainer Maria Rilke
Les élégies de Duino, une des œuvres majeures de Rainer Maria Rilke (1875-1926), doivent leur nom au château où elles ont été écrites la première fois. Un livre vient aujourd’hui éclairer le contexte de cette création poétique. L’auteur en est la femme qui a accueilli Rilke dans son château de Duino. Elle devint sa protectrice et son amie. C’était une princesse d’origine vénitienne par sa mère, autrichienne par son mariage. Son nom : Marie de la Tour et Taxis (1855-1934) lire la suite
Alexis Gloaguen,
Surgies
Sous le titre laconique et énigmatique Surgies, l’auteur breton Alexis Gloaguen raconte trois expériences de vie inédites, menées pour deux d’entre elles en résidence d’écrivain : auprès de comédiens et d’artistes dans le pays de Dinan et auprès des occupants des Jardins Solidaires de Morlaix. Le troisième texte du livre évoque un lieu de mémoire, celui de la Résistance bretonne à Langoëlan dans le centre-Bretagne. Trois espaces, trois expériences que l’écriture poétique d’Alexis Gloaguen transfigure. lire la suite
Christian Doumet,
Segalen
Segalen. Ce simple mot pour le titre d’un livre. Segalen, autrement dit Victor Segalen, né à Brest en 1878 et décédé mystérieusement dans la forêt du Huelgoat en 1919. Christian Doumet, qui a dirigé l’édition de Œuvres de Segalen à La Pléiade, évoque dans un bel essai à la fois érudit et poétique, la destinée de ce médecin de la marine qui fut aussi le voyageur, l’archéologue et l’écrivain que l’on connaît. lire la suite
Jean Bescond,
Armand Robin entre les lignes
Le poète et écrivain breton Armand Robin (1912-1961) est toujours demeuré une forme d’énigme. Écrivain inclassable, suscitant de-ci de-là des polémiques autour de sa personnalité et de son œuvre, il est reconnu aujourd’hui comme un auteur majeur. Il a fallu pour cela l’acharnement de passionnés à même d’éclairer la portée d’une œuvre protéiforme (poèmes, romans, chroniques radiophoniques...). Parmi ces passionnés, il y a le Finistérien et ancien enseignant Jean Bescond... lire la suite
Gustave Roud,
Œuvres complètes
Un coffret de 4 volumes, 5120 pages, 88 photos couleurs et de très nombreuses illustrations noir et blanc (car Gustave Roud était aussi photographe). Les œuvres complètes du grand poète suisse sont publiées par les éditions Zoé. Une heureuse initiative... lire la suite
Liza Kerivel,
Nos
Trois lettres pour un titre de livre de poésie. Ce « Nos » un peu énigmatique nous renvoie au quotidien de nos existences. Liza Kerivel a pris le parti de la « jouer collectif ». En parlant d’elle, elle parle de nous tous (mais sans doute un peu plus des femmes), truffant son texte d’expressions bien connues de la conversation courante. On y entre, en tout cas, de plain-pied. ... lire la suite
Clotilde Marghieri,
L’île du Vésuve
C’est son premier livre traduit en français. L’écrivaine italienne Clotilde Marghieri (1897-1981) y raconte son séjour dans une propriété adossée au Vésuve, face « au superbe décor du golfe » de Naples. Un exil volontaire qui durera six ans, loin des convenances de la haute société bourgeoise dont elle est issue, au contact d’un milieu rural qui ne manquera pas à la fois de la surprendre, de l’émerveiller mais aussi de la décevoir... lire la suite

Lectures de 2022

Jean-Louis Coatrieux et Camille Outin,
Parle-moi, s’il te plaît
Il peut arriver que l’actualité accorde un relief particulier à un ouvrage de poésie. C’est le cas avec le livre du Rennais Jean-Louis Coatrieux et de la plasticienne Camille Outin. À l’heure des péripéties liées aux phénomènes migratoires en Méditerranée, à l’heure aussi des exils forcés liés à la guerre en Ukraine ou de la barbarie qui s’impose en Syrie ou en Afghanistan, voici des textes et des peintures qui prennent le parti de l’empathie pour tous les exilés de la terre... lire la suite
Gérard Le Gouic,
Lettres de Bretagne et d’ultimes chagrins
80 poèmes de sept vers chacun, écrits entre le 21 octobre et le 28 novembre 2021, empreints de nostalgie, de regrets, de chagrins, voire même de désespoir. Faut-il voir dans ce nouveau recueil de Gérard Le Gouic (86 ans) une forme de testament ? Le poète s’adresse ici à la femme aimée (« la Grande Disparue »)... lire la suite
Alain-Gabriel Monot,
Michel Remaud, un cheminement pictural
Comment devient-on un artiste-peintre ? À chacun, sans aucun doute, son cheminement propre. L’écrivain et universitaire Alain-Gabriel Monot nous raconte celui du Cornouaillais Michel Remaud dont l’œuvre, nous dit-il, « n’a cessé de s’étoffer et de s’affirmer », passant par petites touches du figuratif à un non-figuratif où s’affirme « une forme de géographie intérieure »... lire la suite
Bernard Berrou,
Frontières d’Irlande
Le Breton Bernard Berrou sait l’Irlande sur le bout des doigts. Il parcourt ce pays depuis des années et le dit dans des livres qui font référence. Mais jamais il n’avait abordé son sujet avec autant de regard critique... lire la suite
François Cassingena-Trévedy,
Propos d’altitude
Il est moine bénédictin, théologien, spécialiste de la tradition liturgique et des Pères de l’Église. Il vit aujourd’hui une forme d’érémitisme dans les hautes terres du Cantal, au contact de la nature et d’un monde paysan dont il partage l’existence… lire la suite
Yann Vagneux,
Le swami et la carmélite, L’appel de l’Inde
Le « swami » (guide spirituel en Inde), c’est le Breton Henri Le Saux, moine au cœur de l’hindouisme. La carmélite, c’est la Mayennaise Thérèse Lemoine, sœur Thérèse de Jésus en religion, qui décida de rejoindre le moine breton en Inde. ... lire la suite
Pierre Adrian,
Que reviennent ceux qui sont loin
Un été en Bretagne sur la côte des abers du nord-Finistère. Pierre Adrian raconte la grande maison de famille qui accueillait chaque année sa parentèle, depuis la grand-mère jusqu’au tout dernier-né.... lire la suite
René Guénon,
La crise du monde moderne
Plusieurs fois réédité, le fameux livre du philosophe et érudit René Guénon (1886 - 1951) sur La crise du monde moderne fait l’objet d’une nouvelle réédition chez Allia. Elle est sans doute liée à l’actualité brûlante d’un tel thème... lire la suite
Daniel Morvan,
La main de la reine
Un journaliste se rend en Finis Terrae pour enquêter sur des légendes de la mer et notamment celle relative à la fée Morgane. Il débarque sur l’île de Holly où la Morgane qu’il découvrira n’est pas celle qu’il pouvait imaginer... lire la suite
Ghislaine Lejard,
Dans la lumière de la fragilité
La fragilité. Le thème est aujourd’hui volontiers décliné dans des livres par des philosophes, des théologiens ou des poètes. La Nantaise Ghislaine Lejard fait partie de ces derniers... lire la suite
Abdellatif Laâbi,
La poésie est invincible
Force de la poésie. Celle qui parle à l’oreille et au cœur. Celle qui se tient « à côté de tous les crucifiés » comme le dit Abdellatif Laâbi. Le poète marocain, né à Fez en 1942, revient inlassablement sur le métier pour dire le pouvoir des mots face à la barbarie et au chaos... lire la suite
Éric Holder,
L’Anachronique
De 1996 à 2012, l’écrivain Éric Holder (décédé à 59 ans en 2019) a publié tous les deux mois des chroniques (qu’il appelait des « anachroniques ») dans la revue littéraire Le Matricule des anges... lire la suite
Antoine Marcel,
Notes de ma cabane dans les monts
Il a vécu en Afrique, en Chine, au Moyen-Orient, mais il vit aujourd’hui retiré en France dans une petite région montagnarde adossée au sud du Massif central. Antoine Marcel fut un baroudeur qui a aujourd’hui posé son sac dans la Xaintrie noire... lire la suite
Michel Dugué,
Veille
État de veille. Michel Dugué regarde la nature qui l’habite, revisite des pans de son enfance, nous dit ce qu’il y a « ici » et maintenant quand il scrute le monde. Son territoire est aussi, d’une certaine manière, celui de beaucoup d’entre nous... lire la suite
Benoît Reiss,
Un dédale de ciels
Les aïeuls de Benoît Reiss ont vécu sous un « dédale de ciels ». L’auteur raconte ici poétiquement leurs vies, celles d’hommes et de femmes qui ont vu poindre « les incendies à l’horizon »... lire la suite
Jacques Rouil,
Pierre et son merle
Ce livre aurait pu s’intituler (façon fable de La Fontaine) « le merle et le retraité ». Car son auteur, Jacques Rouil, nous propose ici une belle brochette de petites histoires pour parler de notre époque. Voilà, en réalité, de bons coups de bec sur la politique et les mœurs d’aujourd’hui... lire la suite
Olivier Cousin,
Nerfs d’acier et pédale douce
Décidément, Olivier Cousin a l’humeur vélocipédique. Il se met une nouvelle fois en selle pour distiller quelques bonnes vérités sur l’air du temps. Sans jamais oublier cette part d’autodérision qui est la marque de fabrique de plusieurs de ses recueils ... lire la suite
Jean Lavoué,
Le Poème à venir
Quel est donc ce Poème dont Jean Lavoué nous annonce la venue prochaine ? En sous-titrant son nouveau livre Pour une spiritualité des lisières, l’auteur breton oriente en réalité notre regard vers la figure « christique » de Jésus qui fut « habité comme nul autre par le Poème ». Un Poème que Jean Lavoué entreprend ici de décliner en approfondissant tous les thèmes qui charpentent son œuvre et sa recherche : l’intériorité, le silence, l’exode, les marges… lire la suite
Christine Guénanten,
Notes de lumière
Ne pas abuser de mots pour parler d’un recueil minuscule. Christine Guénanten nous livre aujourd’hui des petites Notes de lumière. Écoutons-les vibrer au son de la harpe avec qui le poète dialogue. ... lire la suite
Gérard Bocholier,
Ainsi parlait André Gide
Nous amener à lire André Gide (1869-1951) sous un jour nouveau, avec un œil neuf. C’est la réussite de cet ouvrage de « dits et maximes » du grand écrivain français sélectionnés par le poète Gérard Bocholier dans l’ensemble de son œuvre (romans, journaux…). Mieux nous rendre compte de la « sagesse » de Gide, c’est-à-dire de la vision de l’homme et du monde qu’il s’est forgée tout au long de sa réflexion. lire la suite
Guénane,
Pas de côté
La Lorientaise Guénane poursuit avec ferveur une œuvre engagée en 1969, le cœur toujours partagé entre sa Bretagne natale et la Patagonie, autre terre d’élection. Le Pas de côté qu’elle publie aujourd’hui lui fait emprunter, à nouveau, des chemins buissonniers... lire la suite
Taras Chevtchenko,
Notre âme ne peut pas mourir
C’est au poète breton Eugène Guillevic que l’on doit la découverte du poète national ukrainien Taras Chevtchenko (1814-1861). En 1964, en effet, les éditions Seghers publient dans leur collection « Poètes d’aujourd’hui », une anthologie des œuvres poétiques de Chevtchenko. Guillevic en est le traducteur. lire la suite
Alain Vircondelet,
Des choses qui ne font que passer
Ces choses qui ne font que passer sont celles qu’Alain Vircondelet aperçoit derrière la vitre d’un train. Le matin comme le soir. En toutes saisons. Visions fugitives qui rassérènent le poète après « les saisons lourdes / de l’épreuve »... lire la suite
Carles Diaz,
L’arbre face au monde
Poète et historien de l’art, le franco-chilien Carles Diaz nous entraîne sur les pas d’un peintre allemand exilé au Chili en 1850. Nous voici plongés, par le truchement d’un journal de bord imaginaire, dans l’aventure de Carl Alexander Simon disparu dans les forêts de Patagonie deux ans après son arrivée dans le pays... lire la suite
Henry David Thoreau,
Myrtilles, la beauté des petites choses
Homme de la désobéissance civile, adepte de la vie au plus près de la nature (comme il l’a raconté dans son Walden ou la vie dans les bois), l’américain Henry David Thoreau (1817-1862) est aujourd’hui considéré comme l’un des précurseurs du mouvement écologiste... lire la suite
Jean-Louis Coatrieux,
Tu seras une femme, ma fille
Chercheur et écrivain, le rennais Jean-Louis Coatrieux nous entraîne ici dans un palpitant récit de vie, celui d’une jeune juive autrichienne fuyant en France pour échapper au nazisme... lire la suite
Milan Kundera,
Un occident kidnappé
La tragédie ukrainienne nous amène aujourd’hui à regarder d’un œil neuf le texte de l’écrivain tchèque Milan Kundera (exilé à l’époque à Paris après un séjour à Rennes entre 1975 et 1979), texte publié en 1983 dans la revue Le débat et aujourd’hui réédité en livre. Il y est question de cette Europe centrale (Hongrie, Tchécoslovaquie, Pologne), historiquement et culturellement européenne, placée à l’époque sous la botte russe... lire la suite
Oliver Risser,
Etty Hillesum, un chant de vie par-delà les barbelés
Encore et toujours Etty Hillesum. La figure de cette jeune Juive néerlandaise (1914-1943), déportée puis assassinée à Auschwitz, n’en finit pas d’interroger les écrivains, les philosophes, les théologiens, les poètes et tous ceux qu’interpelle la question du mal. Olivier Risser, jeune enseignant breton, est de ceux-là... lire la suite
Anne-Lise Blanchard,
L’horizon patient
La poésie d’Anne-Lise Blanchard est celle de la retenue, du bref qui « fait sens ». L’intérêt qu’elle peut porter à l’épure de la poésie japonaise – version haïku – n’est pas étranger à cette manière qu’elle a d’envisager l’écriture poétique. « Le poète possède l’art d’exhiber le rien ou le presque rien, de l’enluminer », estimait François Cassingena-Trévedy dans sa Poétique de la théologie (Ad Solem, 2011). Le nouveau recueil d’Anne-Lise Blanchard en est une vibrante illustration... lire la suite
Philippe Le Guillou,
Le testament breton
Philippe Le Guillou affiche son amour de la Bretagne dans un récit où l’on retrouve sa géographie intime et ses lieux fondateurs. Place, avant tout, à l’imaginaire. Car si l’auteur affirme une « conscience bretonne », elle n’est pas celle de l’engagement ou du militantisme mais plutôt celle qui trouve sa source dans un héritage à la fois historique et poétique.... lire la suite
Jacques Goorma,
Ainsi parlait Saint-Pol-Roux
On l’appelait « le mage de Camaret ». Voici un livre qui permet de découvrir de manière synthétique une œuvre majeure. Celle d’un poète, d’un écrivain, d’un homme de théâtre qui avait élu domicile dans la Presqu’île de Crozon et dont on connaît la fin tragique. « La vie c’est le courage universel », disait Saint-Pol-Roux.... lire la suite
Jean-Pierre Boulic,
À la cime des heures
Les fidèles lecteurs des poèmes de Jean-Pierre Boulic ne seront pas désarçonnés à la lecture de son nouveau recueil. On y retrouve à la fois les lieux familiers de l’auteur breton (entre terre et mer, « à l’orée de l’océan », en pays d’Iroise) et les méditations qui sont les siennes sur cette vie éternelle vécue dans l’instant présent... lire la suite
Olivier Cousin,
La vie à l’envers
Quand un poète se jauge et jauge son époque, cela peut donner La vie à l’envers, un recueil d’humour noir sur la vie d’un défunt dans sa tombe. Le Breton Olivier Cousin nous avait déjà habitués à ce genre de regard oblique, comme ce fut le cas dans Les riches heures du cycliste ordinaire où il racontait le monde depuis la selle de son vélo... lire la suite
Jacques Josse,
Des escapades rouge et noir
Jacques Josse raconte son Stade Rennais à lui. Une passion héritée de son père, fervent supporter des Rouge et Noir. Le poète rennais nous fait entrer dans l’imaginaire d’un club et de ses supporters. Mais il le fait dans « les marges », comme il l’a toujours fait dans ses livres en parlant des gens, de ce qui les fait vivre et vibrer.... lire la suite
René Guy Cadou,
Et le ciel m’est rendu
Des inédits de René Guy Cadou ! Quel bonheur, mais aussi comment ne pas s’étonner que des textes du poète de Louisfert aient pu rester si longtemps dans un tiroir. 70 ans après sa disparition, les voici accessibles grâce à la diligence des éditions Bruno Doucey. Une quarantaine de poèmes sont publiés ici, où l’on retrouve les thèmes favoris de René Guy : l’amour de Hélène, la sensibilité à la nature, le quotidien dans sa banalité et sa simplicité, les émois de l’enfance… Nous sommes vraiment en pays de connaissance... lire la suite
Hélène Cadou,
J’ai le soleil à vivre
Hélène Cadou nous revient. Huit ans après sa mort elle nous éblouit à nouveau, elle qui a brandi si haut le flambeau de l’œuvre de René Guy tout en poursuivant sa propre œuvre poétique. Pourquoi nous touche-t-elle toujours autant ? « Parce que Hélène écrit sans fard, sans artifices ni effets de manche, au plus près de ses ressentis », affirme avec justesse Muriel Szac dans la préface de ces inédits publiés par Bruno Doucey... lire la suite
Patrig Moazon,
Un désir de brumes
« Une écriture de l’imaginaire, parfumée de réalité ». C’est ainsi que se définit le nouveau recueil de Patrig Moazon. La réalité dont il est question ici emprunte le visage des rivages bretons, ceux de la côte nord, plutôt du côté des îles. Sans oublier le Pays pagan où l’auteur a de sérieuses attaches. Quant à l’imaginaire, il galope facilement dans un territoire largement habité par les brumes et les brouillards. ... lire la suite
Yvon Le Men,
Les Épiphaniques
On connaissait Les Épiphanies aux accents libertaires d’Henri Pichette. Voici Les Épiphaniques d’Yvon Le Men, un livre qui nous renvoie, plus qu’à la fête religieuse bien connue, à la racine grecque du mot. Épiphanie, autrement dit révélation, apparition. Voici, en effet des hommes et des femmes « invisibles » sortis de l’ombre, mis sous la lumière par la grâce d’une écriture poétique qui se met au service de leurs récits de vie.... lire la suite
Jean-Claude Albert Coiffard,
Il y aura un chant
Avec Jean-Claude Albert Coiffard, on est dans cette poésie « élémentaire » qui nous ramène, inlassablement, au comment et au pourquoi de notre vie sur terre, dans ce qu’elle a, à la fois, de terriblement angoissant et d’émerveillant. Car la mort est là, en point de mire. Mais le poète sait nous dire qu’« il y aura un chant / envoûtant le silence / des oiseaux arrivant de plus loin que le ciel ».... lire la suite
Didier Lahais,
L’enfance est un été qui attend
Récit d’enfance et d’adolescence, chronique d’une génération et d’un milieu social dans le Rennes des années 60 et 70, le livre de Didier Lahais est tout cela à la fois. Mais il est bien plus que cela. Il nous parle de « l’envie de voler et de la peur de l’envol » mais aussi, et surtout, du « tri sélectif » que la mémoire peut opérer au fil d’une existence. Avec, dans le cas de l’auteur, une prégnance du récit de la guerre.... lire la suite
Louis Bertholom,
La lyre du silence
Un livre-fleuve pour temps de Covid. Louis Bertholom, on le sait, n’a jamais été avare de mots et le montre ici « puissance 10 » en publiant plus de 300 pages de poèmes. Sa Lyre du silence, aux textes sagement alignés et rimés, nous parle de tout ce qui fait l’univers du poète breton... lire la suite
Antoine de Rosny,
Ainsi parlait Pétrarque
Poète amoureux éperdu de Laure et « vainqueur » du Ventoux, Pétrarque a des « étiquettes » qui lui collent à la peau. Cet immense auteur de la Renaissance, Français et Italien à la fois, gagne à être mieux connu. Un florilège de ses écrits – traités, pamphlets, dialogues, poèmes, lettres – est aujourd’hui rassemblé par Arfuyen sous le titre Ainsi parlait Pétrarque. lire la suite
Rachel,
Sur les rives de Tibériade
Qui connaît vraiment Rachel Blaustein – dont le nom d’auteur fut simplement Rachel – née en 1890 en Russie et décédée en Israël en 1931 ? Il faut donc saluer ici la volonté des éditions Arfuyen de faire sortir d’une forme d’anonymat cette poétesse au lexique « essentiellement biblique », comme l’affirme son traducteur Bernard Grasset, et profondément marquée par le tragique de la condition humaine. lire la suite
-
John Keats,
La poésie de la terre ne meurt jamais
Contemporain de Byron, Wordsworth et Coleridge, poètes majeurs de son époque, le Britannique John Keats (1795-1821) n’a pas eu le temps de déployer tout son talent. Décédé à l’âge de 26 ans, il est l’auteur de longs poèmes narratifs et surtout d’odes qui ont assis sa réputation. À l’occasion du bicentenaire de sa disparition, les éditions POESIS nous proposent des extraits de sa correspondance ainsi qu’un choix de poèmes (traductions de Thierry Gillyboeuf et Cécile A.Holdban) la plupart axés sur une forme de célébration de la nature. lire la suite
Jean-Pierre Boulic,
Sentiers
Jean-Pierre Boulic nous revient. Fidèle à lui-même. Après L’offrande des lieux (La Part Commune, 2021) où il évoquait certains épisodes fondateurs de sa vie, le voici à nouveau de plain-pied dans les sentiers de son Pays d’Iroise. Pas de surprise, car sous sa plume, on le sait, « les couleurs trémulent » et les « brouillards sont cousus de fil noir ». ... lire la suite
Elisée Reclus,
L’homme et la nature
Comment un texte publié en 1864 peut-il encore résonner aujourd’hui à ce point ? C’est pourtant ce qu’il se passe à la lecture de L’homme et la nature du géographe Elisée Reclus (1830-1905). Tout y est déjà dit – ou presque – sur le nécessaire respect de la nature et sur les atteintes portées par l’homme à son environnement. Ce qu’évoque Elisée Reclus se passe aujourd’hui, sous nos yeux, à une plus grande échelle.... lire la suite

Lectures de 2021

Claude Serreau,
Résurgence, ou les parenthèses du soir
Résurgence : « réapparition à l’air libre, sous forme de grosse source, d’eaux infiltrées dans un massif calcaire » (Dictionnaire Larousse). La poésie de Claude Serreau est de cet acabit-là : elle fait surgir à la surface des pages des émotions enfouies parfois frappées du sceau de la douleur et du chagrin, pour en faire un bouquet où transpire un inaltérable appétit de vivre et de dire le monde dans sa beauté... lire la suite
Jean-Luc Le Cléac’h,
L’hiver, saison de l’esprit
Jean-Luc Le Cléac’h aime l’hiver et le dit à rebours de toutes les modes et de tous les discours convenus. Il aime l’hiver, temps du retrait et de la lenteur, « saison de l’approfondissement », écrit-il, qu’il traverse avec jubilation dans la lecture et la chaleur de l’âtre. Sans oublier la théière dans le cercle de lumière d’une lampe... lire la suite
Yvon Le Men,
À perte de ciel
L’épopée du Mont Saint-Michel sous la plume d’un poète : la démarche ne manque pas d’originalité. Mais Yvon Le Men va, ici, bien au-delà de son propre émerveillement devant la Merveille. C’est à un véritable pèlerinage spirituel qu’il nous convie, dont il est le principal acteur.... lire la suite
Jean Lavoué,
Carnets de l’enfance des arbres
« L’enfance des arbres » est un blog poétique dédié à l’aventure intérieure. Conçu il y a déjà plusieurs années par le poète, écrivain et éditeur Jean Lavoué, ce site fait de l’arbre le symbole à la fois de l’enracinement et de l’élévation. « Il faut reboiser l’âme humaine », disait le chanteur Julos Beaucarne, cité par l’auteur. lire la suite
Jacques Josse,
Le manège des oubliés
Le Rennais Jacques Josse a de la constance. Ne lui faites pas parler, dans ses livres, d’autre chose que des oubliés, des cabossés, des invisibles ou des marginaux de tout poil. Il cultive une veine et un style qui lui sont propres. C’est le cas encore dans son nouveau livre où il dresse le portrait d’oubliés dans des textes de trois pages aux allures, parfois, de courtes nouvelles. lire la suite
Howard Mc Cord,
Poèmes chamaniques
Il faut accepter de se laisser dérouter, envoûter, voire interloquer, avant de s’engager dans la lecture des Poèmes chamaniques d’Howard Mc Cord. Voilà un grand écrivain américain (né en 1932 dans le Texas) qui n’en finit pas de laisser son lecteur à la fois perplexe et ému dans son approche « chamanique » de la nature et de l’humanité. lire la suite
Gérard Pfister,
Hautes Huttes
Pas moins de 1000 poèmes de quatre vers (deux distiques chacun). Gérard Pfister a du souffle. Il nous parle depuis ses Hautes Huttes, à Orbey, dans les Hautes-Vosges alsaciennes. Depuis ses Hautes Huttes, il nous montre en réalité comment il embrasse le monde, et nous invite aussi à le faire, de préférence en empruntant le chemin des arts et des lettres. lire la suite
François de Cornière,
Quelque chose de ce qui se passe
François de Cornière nous revient. Fidèle à lui-même. Capteur d’émotions, de sensations vraies et vécues. Au fond, un Doisneau qui serait écrivain mais qui, contrairement au célèbre photographe ne modifierait rien au décor pour se concentrer sur l’irruption de la vie dans sa vérité et sa simplicité... lire la suite
Mérédith Le Dez,
Un libraire
Hommage à la librairie, commerce « essentiel ». Hommage aux libraires, dont Mérédith Le Dez tresse le portrait de l’un d’entre eux dans son nouveau livre. Jacques Allano était libraire à Saint-Brieuc, à l’enseigne « Le pain des rêves »... lire la suite
Louis Grall,
Le nageur d’Aral
De l’art de faire d’un court roman un petit bijou à haute valeur poétique. Le Finistérien Louis Grall raconte la désertion d’un membre de commando d’élite des services secrets soviétiques chargé d’un sabotage en rade de Brest. Dans sa fuite, il échoue à l’abbaye de Landévennec... lire la suite
Marc Pennec,
Sud-Paradis
À chacun son Sud. Pour un Nord-Finistérien c’est d’abord le sud de son département, cette Cornouaille riante et forcément ensoleillée. Oui, « aller dans le sud » veut dire quelque chose : c’est ce que nous raconte Marc Pennec, lui qui a ses racines dans le pays brestois... lire la suite
François Cassingena-Trévedy,
Chroniques du temps de peste
Que peut nous dire un moine sur le confinement ? N’est-il pas par nature confiné dans son monastère ? Et le confinement lié à la pandémie ne serait-il pas, pour lui, un confinement dans le confinement ? Avec François Cassingena-Trévedy on ne peut pas avoir ce type d’interrogation. lire la suite
Stefan Zweig,
La vie d’un poète
Stefan Zweig poète ? Voilà une bonne nouvelle car cet aspect de l’œuvre du grand écrivain autrichien est largement méconnu. Son œuvre poétique (trois livres) n’a jamais été publiée en français et l’on doit aujourd’hui aux éditions Arfuyen la publication de plusieurs de ses poèmes. Ils sont accompagnés d’écrits que Zweig (1881-1942) a lui-même consacrés à la poésie. lire la suite
Marc Baron,
Tu ne sais pas où tu vas
101 poèmes écrits dans la nuit entre le 28 octobre 2017 et le 6 février 2018, tous introduits par les mêmes mots « Tu ne sais pas où tu vas » : Marc Baron est un familier de l’anaphore et, comme il le dit lui-même, de cette « poésie ininterrompue pour ne pas rompre le fil ». lire la suite
Alexandre Vigot,
Sous le masque sacré
Loin des clichés de safaris-photos ou des images saisissantes des reporters de guerre, le photographe Alexandre Vigot nous donne à voir une Afrique à hauteur d’homme, à la fois dans sa nudité et sa pauvreté, mais aussi dans sa dignité. lire la suite
Guénanten Christine,
Féerique fougère
Fidèle à elle-même. Fidèle à une écriture qui dit le monde dans sa simplicité et sa beauté. La Bretonne Christine Guénanten célèbre les fleurs, les nuages et les papillons. Et beaucoup d’autres choses. Sans oublier cette « féerique fougère » qui donne le titre à son nouveau recueil. De bout en bout, c’est un don d’émerveillement que sa plume rend contagieux. lire la suite
Jean Lavoué,
Des clairières en attente
Poète, écrivain, éditeur. Le Breton Jean Lavoué creuse son sillon. Dans un récit-témoignage sur son itinéraire de vie, il propose une nouvelle approche du christianisme, en faveur du « poème évangélique », dans la fidélité à des auteurs qui ont choisi « l’exode » et « les marges », à commencer par Jean Sulivan. Que l’on soit chrétien ou non, que l’on croit en Dieu ou non, son témoignage mérite d’être entendu. lire la suite
Ronan Nédélec,
Regards croisés, Xavier Grall – Georges Perros
Ils étaient faits pour se rencontrer. Xavier Grall (1930-1981) et Georges Perros (1923-1978), pourtant si différents dans leur approche du monde et de la vie, ont très vite eu des atomes crochus. L’amour de la Bretagne les réunissait mais encore plus leur « claudication commune » comme le dit si justement Ronan Nédélec... lire la suite
Nathan Katz,
L’œuvre poétique I, Sundgäu
Poète en Alsace comme Anjela Duval l’était en Bretagne. Tous les deux enracinés mais tout autant universels. Nathan Katz (1892-1981), comme la paysanne-poète du Trégor, a chanté son pays natal dans une œuvre poétique que rééditent opportunément les éditions Arfuyen. lire la suite
Yves Namur,
Dis-moi
Le poète belge Yves Namur (69 ans) dit avoir répondu un jour à une forme d’injonction – qui ne fut jamais une contrainte – pour réaliser ces « sizains » traversant les saisons. lire la suite
Marie-France de Palacio,
Ainsi parlait (Thus spoke) William Butler Yeats
Prix Nobel de littérature en 1923, William Butler Yeats (1865-1939) est une véritable figure de poète national. Les fragments regroupées aujourd’hui dans Ainsi parlait William Butler Yeats évoquent sa fascination pour le mystère de la vie. Et de la mort. lire la suite
Marie-Hélène Prouteau,
Madeleine Bernard, songeuse de l’invisible
La Nantaise Marie-Hélène Prouteau nous fait revivre l’âge d’or de la révolution picturale de la fin du 19e siècle et notamment celle liée à l’École de Pont-Aven à travers l’histoire de la vie de Madeleine Bernard (1871-1895), sœur du célèbre peintre Émile Bernard. lire la suite
Marie-Josée Christien,
Éclats d’obscur et de lumière
La poétesse quimpéroise Marie-Josée Christien distille des graines de sagesse sous forme d’aphorismes ou de pensées lapidaires. À la manière de ses précédentes Petites notes d’amertume (Les Éditions Sauvages), elle met au jour le côté pile et le côté face de nos existences. lire la suite
Philippe Jaccottet,
La Clarté Notre-Dame
Philippe Jaccottet, décédé le 24 février dernier, nous laisse un véritable livre-testament. Son titre, La Clarté Notre-Dame, pourrait faire penser à une évocation de la cathédrale incendiée (comme l’a fait François Cheng dans son livre À Notre-Dame, éditions Salvator). Il n’en est rien. lire la suite
Pierre Dhainaut,
Ici
Sous ce titre bien laconique Ici, Pierre Dhainaut (86 ans en octobre) nous ramène à l’essentiel : être attentif à l’instant présent, ne pas se dérober même si l’on traverse une épreuve. Et surtout « être capables de s’étonner et, sans comprendre pourquoi, de l’admettre » car « telle est la vertu principale de ceux qui écrivent des poèmes ». lire la suite
Gérard Le Gouic,
Respirez !
Du poète Gérard Le Gouic on dit volontiers qu’il est « rosse » avec ses congénères. Ses aphorismes, dispersés dans ses différents ouvrages et aujourd’hui regroupés dans un livre, l’attestent d’une certaine manière. Le regard qu’il porte sur le genre humain est sans concession. lire la suite
Jean-Pierre Boulic,
L’offrande des lieux
Un Boulic inattendu. Le poète breton – une fois n’est pas coutume – s’éloigne à pas feutrés de son Pays d’Iroise pour nous faire entrer dans un autre univers, intime celui-là. Entre joie et douleur, ses proses poétiques disent – quoi qu’il en coûte – « l’éblouissement de la création ». lire la suite
Collectif, préface de G. de la Brosse
À Compostelle, hommages au Chemin de Saint-Jacques
Hommages au Chemin de Saint-Jacques. Un livre entend témoigner de l’histoire vivante de ce chemin millénaire. La Bretonne Gaële de la Brosse en a été la cheville-ouvrière, donnant la parole à pas moins de 34 personnalités : écrivains, journalistes, historiens, réalisateurs, artistes, religieux, hommes politiques… lire la suite
Gilles Baudry,
Il a neigé tant de silence
Il est moine à l’abbaye bénédictine de Landévennec dans le Finistère. Il est aussi poète et – à 73 ans – auteur d’une dizaine de recueils publiés pour la plupart aux éditions Rougerie. Voici réédité, 36 ans après, Il a neigé tant de silence. Le livre avait valu à Gilles Baudry le prix Antonin-Artaud. lire la suite
Yvon Le Men,
La baie vitrée
Un poète confiné. Comme beaucoup d’écrivains, Yvon Le Men évoque ici son expérience personnelle de mise à l’écart forcé du monde lors des premiers mois de la pandémie. Le voici derrière la baie vitrée de sa maison de Lannion avec cette peur « de tomber dans la maladie / comme on tombe dans un cauchemar ». Mais le poète sait aussi nous mener ailleurs. lire la suite
Nicolas Dieterlé,
Journal de Baden
Poèmes, fragments, aphorismes, méditations et même récits de rêves : l’œuvre de Nicolas Dieterlé (1963-2000) cultive avec bonheur le mélange des genres, comme le confirme ce Journal de Baden. Avec toujours, en toile de fond, les « bêtes venimeuses de l’anxiété » ou « la fine épine de la douleur » que le poète combat par la seule force des mots. lire la suite
Jean-Louis Coatrieux,
Sur la piste d’Alejo Carpentier...
Un essai et deux romans : le Rennais Jean-Louis Coatrieux – amoureux de l’Amérique latine et de sa littérature – n’a pas lésiné pour nous faire pénétrer dans l’univers du grand écrivain cubain Alejo Carpentier (1904-1980). lire la suite
Jean-Pierre Jossua,
Carnets du veilleur
Jean-Pierre Jossua est décédé le 1er février dernier. Ce religieux dominicain, enseignant au Saulchoir et au Centre Sèvres à Paris était aussi... lire la suite
Alda Merini,
La folle de la porte à côté
C’est une grande écrivaine italienne mais son œuvre de prosatrice et poétesse reste encore méconnue en France. Alda Merini (1931-2009) sort des sentiers battus à la fois par son approche de la vie et... lire la suite
Julien Gracq,
Nœuds de vie
Retrouver Julien Gracq. Il ne nous quitte décidément pas. Mais quelle chance ! Le grand écrivain des bords de Loire, disparu en 2007, dont on connaît les attaches avec La Bretagne, était l’auteur de... lire la suite
Marie Sizun,
La maison de Bretagne
Marie Sizun marque sa fidélité à la Bretagne en signant un nouveau roman ancré en Cornouaille, du côté de l’Île-Tudy (appelée l’Île dans le roman) où se trouve sa propre maison de vacances. Cette maison est... lire la suite
Olivier Risser,
La fée de Westerbork
C’est un roman pour les enfants et pour les grands enfants. Il nous parle d’Etty Hillesum devenue, sous la plume d’Olivier Risser, la fée de Westerbork, du nom de... lire la suite

Lectures de 2020

Anne-José Lemonnier,
Au clavier des vagues
Le nouveau recueil de Anne-José Lemonnier est une variation en bleu. Après sa belle méditation contenue dans Polyphonie des saisons (éditions Diabase, 2018) autour de la figure d’une grand-mère aimée, la voici de nouveau face à l’immense : un océan qui lui donne le sentiment de vivre, chaque jour, un matin du monde. lire la suite
Chantal Couliou,
Du soleil plein les yeux
« Au papillon je propose / d’être mon compagnon /de voyage ». En introduisant son recueil par ce haïku du Japonais Shiki, la Brestoise Chantal Couliou nous entraîne dans son propre voyage au cœur d’un périmètre finistérien balisé par quelques lieux emblématiques comme les Monts d’Arrée ou le phare du Créac’h. L’essentiel, pourtant, n’est pas le lieu... lire la suite
Ève Lerner,
Le chaos reste confiant
Un cri du cœur. Le monde va mal ! C’est le chaos, nous dit Ève Lerner dans un essai percutant dont le souffle poétique fait le grand ménage dans tous nos désordres et malheurs contemporains. lire la suite
Roland Halbert,
Le cantique de Caravage
Étonnant Roland Halbert ! Le poète nantais a l’art de nous entraîner, avec ses textes, sur des chemins inattendus, à la découverte de... lire la suite
Jean Lavoué,
Dans l'espérance d'une parole, avec Jean Sulivan
Jean Sulivan nous revient. Mais nous a-t-il vraiment quittés ? Quarante ans après sa disparition accidentelle en région parisienne, voici rassemblés dans un livre conçu par l’écrivain et éditeur breton Jean Lavoué de très nombreux témoignages sur la vie et l’œuvre de ce prêtre rennais, écrivain fécond et « électron libre » de l’Église catholique. lire la suite
Alain-Gabriel Monot,
Géographie littéraire de la Bretagne
Aborder la littérature bretonne par le biais de l’ancrage local des auteurs, c’est le pari de l’universitaire brestois Alain-Gabriel Monot dans un livre où il nous propose 35 portraits d’écrivains (prosateurs et/ou poètes, Loire-Atlantique comprise) sur une période allant de 1870 à 2020. L’auteur mêle ses analyses personnelles à des extraits de livres ou d’entretiens qu’il a pu avoir avec certains de ces écrivains. lire la suite
Marie-Josée Christien et Yann Champeau,
Constante de l’arbre, poésie et photographies
L’arbre est dans le vent. On l’enlace, c’est bon pour la santé. On fait une marche en forêt et tout va pour le mieux. Mais le poète – et pas seulement les thérapeutes – a aussi son mot à dire ainsi que le photographe. Le livre à quatre mains de Marie-Josée Christien et de Yann Champeau élargit en effet le champ des possibles. lire la suite
Gaële de La Brosse,
Petite déclaration d’amour aux anges...
Elle croit aux anges et leur fait une vraie déclaration d’amour. La Bretonne Gaële de La Brosse, connue notamment pour ses écrits sur le Tro Breiz et les pèlerinages, nous entraîne entre Ciel et Terre à la découverte de ces « messagers » qui apportent, dit-elle, « une touche de poésie céleste dans notre monde trop cartésien ». lire la suite
Louis Bertholom,
À mes amis envolés, oraisons funèbres et poèmes d’adieu
À quoi reconnaît-on un poète breton ? A sa familiarité avec la mort ou, plutôt, à sa capacité à faire se rencontrer, dans ses textes, les vivants et les morts. À vous dire aussi que la mort fait partie de la vie et que les disparus continuent à nous accompagner. On le ressent profondément à la lecture des Oraisons funèbres et des Poèmes d’adieu de Louis Bertholom. lire la suite
Claude Vigée et Yvon Le Men,
Toute vie finit dans la nuit
Claude Vigée, l’immense écrivain juif d’origine alsacienne, et le poète breton Yvon Le Men ont échangé sur l’écriture, l’amour et les raisons de vivre dans un livre intitulé Tout finit dans la nuit. L’amitié et la complicité entre les deux auteurs est ancienne. lire la suite
Hommage,
Claude Vigée : la disparition d’un grand poète
Immense auteur, Claude Vigée vient de décéder à l’âge de 99 ans. Né à Bischwiller en Alsace, il avait enseigné quarante ans la littérature comparée en Nouvelle Angleterre et à l’université hébraïque de Jérusalem avant de venir s’installer à Paris. En 1996, il avait obtenu le Grand prix de poésie de l’Académie française et, en 2008, le prix Goncourt de la poésie. lire la suite
Gilles Baudry et Nathalie Fréour,
Une île seulement pour ajourer la mer
Un moine poète et une artiste peintre unissent leur talent pour nous parler de la mer et des îles. Gilles Baudry et Nathalie Fréour poursuivent ainsi leur collaboration engagée en 2017 avec Un silence de verdure (éditions L’enfance des arbres) Le préfacier, François Cassingena-Trévedy, autre moine poète, vient aujourd’hui ajouter son grain de sel (marin) à ce duo. lire la suite
Nathan Katz,
La petite chambre qui donnait sur la potence
Il fut le premier maître d’Eugène Guillevic et son initiateur à la poésie allemande, le poète alsacien Nathan Katz décédé à Mulhouse en 1981 à l’âge de 89 ans, a raconté dans son premier livre, publié en allemand alors qu’il avait 28 ans, son expérience de prisonnier de guerre en Russie et en France. lire la suite
Bernard Victor Chartier,
Dans tes pas, peut-être
Retrouver son père, marcher dans ses pas, le réinventer et peut-être même le ressusciter: Bernard Victor Chartier le fait par le truchement de la poésie sans jamais quitter son jardin ni sa cabane nichée dans un sycomore. Tel un sage au cœur de son bocage sarthois, il médite sur la filiation au sein d’une nature seule à même de lui apporter une forme de résilience. lire la suite
Colette Wittorski,
L’immensité des liens
Publier un livre à l’âge de 90 ans impose le respect. Quand il s’agit de Colette Wittorski, on est, en outre, assuré d’accéder à une qualité d’écriture et une profondeur de pensée qui font dire à son préfacier, Bernez Tangi, que chacun de ses poèmes « est un diamant ». lire la suite
Henry David Thoreau,
La correspondance (tome II)
Le deuxième tome de la correspondance générale de Thoreau vient de paraître. Il couvre les années essentielles de la vie de l’auteur entre 1847 et 1854 (il a entre 30 et 37 ans), notamment celles qui l’ont vu construire sa cabane d’ermite près de sa ville natale de Concord (Massachussets)... lire la suite
J.-M. G. Le Clézio,
Chanson bretonne
Un Prix Nobel de littérature raconte son enfance bretonne. Des fragments de séjours de vacances du côté de Sainte-Marine dans le Pays bigouden. J.-M. G. Le Clézio jette un regard émerveillé sur cette période de sa vie. Et il n’hésite pas à nous dire ce que lui inspire la Bretagne d’aujourd’hui. lire la suite
Maurice Maeterlinck,
L’intelligence des fleurs
Les ouvrages ne manquent pas aujourd’hui sur l’intelligence des arbres, sur leur capacité à s’épauler et à correspondre entre eux. C’est de « l’intelligence des fleurs » dont nous parlait, au début du siècle dernier, l’écrivain belge Maurice Maeterlinck (Prix Nobel de littérature 1911)... lire la suite
Sara Teasdale,
Œuvres choisies
Qui connaît vraiment Sara Teasdale ? C’est pourtant une figure importante de la poésie américaine du début de 20e siècle. Voici une anthologie bilingue de son œuvre qui contribuera à la révéler à un plus large public. C’est la simplicité qui domine dans ses poèmes.... lire la suite
Hommage,
À Salah Stétié
Salah Stétié est mort le 19 mai dernier à l’âge de 90 ans. Écrivain libanais d’expression française, poète est essayiste, Salah Stétié était né à Beyrouth. Il a mené une carrière de diplomate, ambassadeur de son pays auprès de diverses capitales et d’organisations internationales. Il fut notamment diplomate en poste à Paris et délégué permanent du Liban auprès de l’Unesco. lire la suite
Bernard Berrou,
Belvédères
L’écrivain Bernard Berrou, prix Bretagne 2018, nous invite à le suivre vers ses belvédères « intimes ». Ils ne sont pas ceux que l’on pourrait imaginer. L’auteur nous parle avant tout de « lieux » et « d’instants de plénitude ». Par des chemins buissonniers et aussi au contact d’écrivains qu’il a mis dans son panthéon littéraire. lire la suite
Gérard Le Gouic,
Au seuil de Kermadeoua
Un poète nous livre son journal intime. Gérard Le Gouic publie aujourd’hui le 7e volume de journal entamé dès 1987 par son Journal de ma boutique. C’est du manoir de Kermadeoua, où il réside depuis quarante-cinq ans, qu’il nous parle désormais. Nous sommes en Cornouaille... lire la suite
Nicole Laurent-Catrice,
Pour la vie
Aphorismes, maximes, exhortations : le nouveau petit livre de la rennaise Nicole Laurent-Catrice ouvre de larges perspectives. On y parle de l’amour, de la mort, du mal… Mais surtout de la vie. Autrement dit tout ce qui doit être au cœur d’une vraie création poétique. lire la suite
Paul Decottignies,
Ainsi parlait Charles Péguy
Que de clichés ou d’idées fausses sur Charles Péguy facilement associé à certaines images d’Épinal : Jeanne D’arc et Orléans (où l’auteur est né en 1873), le pèlerinage de Chartres, sa mort au front en 1914… Sait-on vraiment qu’il était foncièrement républicain, socialiste, dreyfusard, et, bien que chrétien, en conflit avec l’Église catholique. lire la suite
Marie-Claire Bancquart,
De l’improbable
Un livre ultime, rendu possible par la fidélité de son entourage à son œuvre. Marie-Claire Bancquart nous livre une belle méditation poétique sur le « somptueux mystère de la mort » et sur son « afflux d’interrogations ». Textes écrits dans « l’enclos de la maladie »... lire la suite
Pierre Tanguy,
Billet (du confinement)
En ces périodes très particulières, l’heure est souvent au rangement de papiers, de dossiers, et à la mise en ordre de sa bibliothèque. Cela est actuellement mon cas et je suis tombé, le faisant, sur un supplément du Courrier international (daté de novembre 2004) consacré à la poésie. lire la suite
Jacques Josse,
La vision claire
La poésie du Rennais Jacques Josse – né natif des Côtes-d’Armor – est à l’image de la peinture qui illustre la couverture de son livre : crépusculaire, entre chien et loup, dans un paysage où cohabitent taillis, bosquets, marécages, ruisseaux… lire la suite
Jean-Pierre Boulic et Marie-Gilles Le Bars,
Tisser les couleurs du silence
Un poète et une artiste peintre. Jean-Pierre Boulic et Marie-Gilles Le Bars unissent leurs talents pour « tisser les couleurs du silence » en une trentaine de poèmes pour l’un, et autant d’aquarelles pour l’autre. Leur création relève avant tout de l’exercice spirituel, marqué par cette sensibilité chrétienne qui leur est commune. lire la suite
Yves Elléouët,
Dans un pays de lointaine mémoire
Lire et relire la poésie de Yves Elléouët. Surtout connu pour ses deux récits (Falch’un et Le livre des rois de Bretagne), il était aussi poète. Voici rassemblé, dans un recueil édité par Diabase, l’essentiel de son œuvre, marquée à la fois par ses origines bretonnes et l’influence qu’exerça sur lui le surréalisme. lire la suite
Nicolas Rouzet,
Villa mon rêve
Il vit aujourd’hui à Marseille. Mais c’est un homme du Nord. Nicolas Rouzet revient, dans son livre, sur les secrets familiaux autour de ses années d’enfance du côté de Dunkerque. Tout un univers revit sous sa plume. Il le fait sous forme de fragments, dans une prose (poétique) de belle facture. lire la suite
François Clairambault,
Les anges sont transparents
« Pour écrire, il faut un cœur bouleversé », nous dit François Clairambault dans le premier recueil qu’il publie. Dans la majorité de ses poèmes – comme autant de textes écrits « sur le motif » – il nous livre une vision du monde où l’empathie se mêle à la compassion. Sans jamais se déprendre d’une forme d’émerveillement. lire la suite
Thomas Traherne,
Les méditations d’un poète mystique anglais
Qui connaît Thomas Traherne ? Pas grand monde en vérité. Cet auteur britannique, prêtre de l’Église anglicane, n’a commencé à sortir de l’ombre qu’au début du 20e siècle. Poète mystique, il a rédigé de nombreuses méditations à connotation métaphysico-religieuse... lire la suite
William English et Gérard Pfister,
Ainsi parlait Etty Hillesum
Jeune juive hollandaise, Etty Hillesum est morte en déportation à Auschwitz le 30 novembre 1943 à l’âge de 29 ans. Elle est l’auteure de carnets et de lettres dont un florilège est réuni dans un ouvrage qui met en valeur l’influence exercée sur elle par l’œuvre du poète Rainer Maria Rilke. lire la suite
Bernard Perroy et Nathalie Fréour,
Un rendez-vous avec la neige
Les poètes aiment la neige. Elle abolit tout, elle restaure le silence, elle nous offre un autre regard sur le monde. Et nous invite au dépassement. Bernard Perroy nous le dit en une vingtaine de poèmes, accompagnés par onze pastels de l’artiste nantaise Nathalie Fréour. lire la suite
Yvon Le Men, Simone Massi,
Les mains de ma mère
Les poèmes racontent-ils des histoires ? Oui, à coup sûr, sous la plume d’Yvon Le Men. Surtout quand ces poèmes parlent de l’enfance et racontent des aventures familières. Le poète breton s’associe pour le dire au grand dessinateur italien Simone Massi. lire la suite
Brigitte Maillard,
Il y a un chemin
« Il y a un chemin dont le cœur porte le secret ». Brigitte Maillard propose dans le cinquième recueil qu’elle publie, un florilège de poèmes, méditations, aphorismes sur « l’épaisseur des jours » et sur l’art de réapprendre à vivre en dépit de tout. Et notamment de la maladie. lire la suite

Lectures de 2019

A. Dupoy de Guitard, G. Baudry,
Eaux intérieures
Une photographe et un poète à l’unisson pour nous parler de nos rivières bretonnes. La photographe s’appelle Aïcha Dupoy de Guitard. Elle vit en presqu’île de Crozon. Le poète est Gilles Baudry. Il est moine bénédictin de l’abbaye de Landévennec. L’album qu’ils proposent aujourd’hui a été conçu à l’occasion des 50 ans de l’association Eaux et Rivières de Bretagne... lire la suite
Jean-Claude Albert Coiffard,
En ma mémoire obscure
Quelle est cette « mémoire obscure » dont parle le poète Jean-Claude Albert Coiffard ? Est-elle si obscure que cela car elle ravive plutôt des souvenirs lumineux de l’enfance ? Autant de « petits univers » situés en Basse-Loire, du côté de Nantes et de Paimboeuf, revisités ici dans un « lyrisme puissant et sobre... lire la suite
Marie-Laure Le Berre,
Lignes
Le Carnac de Marie-Laure Le Berre. C’est Guillevic qui lui a donné envie de parler de Carnac. La Morbihannaise Marie-Laure Le Berre (elle enseigne à Hennebont) nous livre un court recueil sous le titre sommaire de Lignes. Référence aux alignements de mégalithes dont elle parle, ici, dans un alignement de mots. lire la suite
Alain Kervern,
Haïkus et changement climatique
Le haïku est un genre poétique particulièrement « exposé » au changement climatique. L’essayiste et auteur brestois Alain Kervern le montre dans un essai original qui révèle comment le poète japonais, auteur de haïkus, peut aujourd’hui devenir un véritable lanceur d’alerte . lire la suite
Georges Perros/Lorand Gaspar,
Correspondance
Le poète Lorand Gaspar est décédé le 9 octobre dernier. Il avait 94 ans. Cet immense auteur avait correspondu pendant une douzaine d’années avec Georges Perros. Leur correspondance, publiée à Rennes par les éditions La Part Commune, avait pris fin en 1978, année du décès de Georges Perros... lire la suite
Bluma Finkelstein,
La dame de bonheur
Bluma Finkelstein demeure un poète encore méconnu. On peut pourtant dire d’elle qu’il s’agit d’une voix majeure de la littérature israélienne francophone contemporaine. Son livre La petite fille au fond du jardin (Diabase, 2000) a profondément touché de nombreux lecteurs et elle a été, en 2019, lauréate du prix international Benjamin Fondane. Avec sa Dame de bonheur, elle continue à nous enchanter. lire la suite
Janine Modlinger,
Pain de lumière
Elle dit du poème qu’il « ensemence le monde » et qu’il « chante parfois / l’herbe au bout / d’une ruelle ». Janine Modlinger sait porter notre regard ailleurs. Et quand elle parle de Hölderlin (« O, poète, O mien ») elle dit de lui qu’il « sut porter la lumière » et la garder « près de la Source ». C’est de lumière dont il s’agit, aussi, dans son nouveau livre. lire la suite
Gérard Bessière,
Au seuil du silence
À 91 ans, Gérard Bessière continue à nous dire ce qui l’anime. Toujours « un peu prêtre » (comme l’a qualifié, un jour, un enfant), il nous parle de ses doutes et même de son « ignorance devant le mot Dieu ». Des figures aimées, disparues, surgissent au fil des pages comme s’il s’apprêtait déjà à les rejoindre. lire la suite
Jean Lavoué,
René Guy Cadou, la fraternité au cœur
La poésie de René Guy Cadou (1920-1951) n’en finit pas de susciter des commentaires émerveillés. À l’occasion du centenaire de sa naissance à Sainte-Reine de Bretagne, l’écrivain et poète breton Jean Lavoué – il vit à Hennebont – nous livre son Cadou intime. lire la suite
Gérard Le Gouic,
Poèmes choisis, traduits en arabe
Le poète breton Gérard Le Gouic, déjà publié dans une quinzaine de langues, voit pour la première fois ses poèmes traduits en arabe. Un choix fait par un éditeur tunisien. lire la suite
Guénane,
Ta fleur de l’âge
Femme et poète. Guénane porte une voix originale dans la création poétique bretonne. Elle peut aussi bien nous parler de la Patagonie que des îles bretonnes mais, de recueil en recueil, elle distille subtilement des messages de sagesse. Et c’est à nouveau le cas dans son dernier livre. lire la suite
Thierry Cazals et Julie Van Wezemael,
Des haïkus plein les poches
Thierry Cazals a une passion contagieuse pour le haïku. Depuis plus de vingt ans il transmet sa passion pour ce genre poétique venu du Japon à des écoliers, collégiens et lycéens de toute la France. En vrai pédagogue, il détaille aujourd’hui (en compagnie de l’artiste Julie Van Wezemael) l’originalité et la spécificité du haïku lire la suite
Antonio Otero Seco, Mariano Otero,
Quatorze intellectuels espagnols
Quel lien entre des intellectuels espagnols et la ville de Rennes ? Tout simplement Antonio Otero Seco, réfugié espagnol fuyant le franquisme qui avait trouvé asile dans la capitale bretonne où il enseigna la langue et la littérature espagnole de 1952 à 1970. Un amphithéâtre de l’université de Haute-Bretagne porte d’ailleurs aujourd’hui son nom. lire la suite
Geneviève Le Cœur,
Des ricochets jusqu’au soir
Geneviève Le Cœur exerce en tant que psychanalyste à Rennes. Mais elle est aussi poète. Une auteure « rare » car on ne lui connaît que deux recueils : Pénombre en 2004 et Comme un nuage au fond des yeux en 2011. Tous les deux chez l’éditeur Tarabuste. Voici qu’elle nous livre aujourd’hui Des ricochets jusqu’au soir au cœur d’une anthologie de la revue « Triages » publiée par Tarabuste. lire la suite
Jean-Luc Le Cléac’h,
Rivages
Auteur d’une Poétique de la marche (La part Commune, 2018), amoureux des paysages littoraux, le breton Jean-Luc Le Cléac’h publie aujourd’hui une véritable poétique des bords de mer sous le titre laconique de Rivages. Il y parle de lieux, d’objets et n’hésite pas à faire état de son « humeur » et de ses « états d’âme ». lire la suite
François Cassingena-Trévedy,
De l’air du temps au cœur du monde
Que peut bien penser un moine du monde qui nous entoure ? Contrairement à bien des idées reçues, ce n’est pas la « clôture » qui peut l’empêcher de jeter sur ce monde un regard pertinent et acéré. Le Breton François Cassingena-Trévedy, moine bénédictin de l’abbaye de Ligugé, nous en donne la preuve. lire la suite
Groupe Koten,
En longeant la mer de Kyôto à Kamakura
L’auteur est anonyme et son récit date de 1223. Mêlant notations prises sur le vif, poèmes de cinq vers et méditations, il nous entraîne pendant une quinzaine de jours sur environ 450 kilomètres dans une découverte du littoral japonais entre Kyôto et Kamakura. Une expérience à la fois poétique et spirituelle de moine pèlerin. lire la suite
Jacques Rouil,
Les petites routes
Les petites routes de Jacques Rouil fleurent bon l’herbe mouillée, la pomme dans le courtil et le lait dans l’étable. Ici, les prés sont « Couleur de miel / Comme un tablier ». Les automnes sont « immobiles » et, au loin, c’est « la bise qui chante ». lire la suite
Estelle Fenzy,
La minute bleue de l’aube
Pensées, aphorismes, fragments, poèmes courts : il y a de tout cela dans la poésie d’Estelle Fenzy. Elle a l’art de capter à l’aube des instants minuscules pour en tirer des leçons de vie. lire la suite
Paul Guillon,
La couleur pure
De la poésie de Paul Guillon, on appréciera surtout la « disponibilité au présent » comme l’avait déjà dit Jean-Pierre Lemaire en préfaçant La vie cachée, un de ses précédents recueils. La couleur pure est fait de la même encre. Ce recueil dit les jours et les heures dans leur simplicité. lire la suite
François Cheng,
L’un vers l’autre, en voyage avec Victor Ségalen
Il y a 100 ans, le 21 mai 1919, Victor Ségalen trouvait la mort dans la forêt du Huelgoat. L’académicien François Cheng, poète français d’origine chinoise, a consacré un livre au grand voyageur breton dans lequel il dit l’intime proximité spirituelle qui le relie à lui. lire la suite
Brigitte Maillard,
La simple évidence de la beauté
« La beauté sauvera le monde », disait Dostoïevski. « La poésie sauvera le monde », affirmait Jean-Pierre Siméon dans un livre-manifeste du Printemps des poètes. La beauté et la poésie font alliance dans le recueil de poèmes et des photographies de Brigitte Maillard. lire la suite
Daniel Kay,
Vies silencieuses
Les « vies silencieuses » du breton Daniel Kay sont celles que donnent à voir les plus grandes œuvres picturales. Vies silencieuses des hommes, des bêtes, des plantes, des fleurs… tous visités par le pinceau du peintre. Le poète, lui, se met à leur écoute. lire la suite
Jacques Rouil,
Si près de l’abîme
Il y a nouvelles et nouvelles. Les nouvelles d’un journal. Les nouvelles d’un livre. Jacques Rouil fait se rejoindre le journalisme et la littérature dans ses « nouvelles du monde actuel », sous-titre de son nouveau livre Si près de l’abîme. Ses nouvelles nous parlent des marges, principalement rurales, mais avec quelques échappées vers les banlieues. lire la suite
Cécile A. Holdban,
Ainsi parlait Virginia Woolf
Que sait-on vraiment de Virginia Woolf ? Un livre nous apporte aujourd’hui un éclairage intéressant à travers les « dits et maximes de vie » de la fameuse romancière anglaise qui fut aussi épistolière, diariste, éditrice, collaboratrice de publications littéraires. lire la suite